• slide-01-.jpg
  • slide-01.jpg
  • slide-02.jpg
  • slide-03.jpg
  • slide-05.jpg
  • slide-4.jpg

Travaux en cours

Secours d’urgence dans la Boucle du Mouhoun
Le Comité régional forme ses membres à Dédougou, (AIB)- Les membres du Comité régional de secours d’urgence (CORESUR) de la Boucle du Mouhoun ont bénéficié, les 7 et 8 août 2014 à Dédougou, d’une formation sur la prévention et la gestion des catastrophes et des crises humanitaires.

 

 

Les travaux ont été dirigés par une mission du Secrétariat permanant du Conseil national de secours d’urgence (SP/CONASUR).

Selon les statistiques du Comité régional de secours d’urgence (CORESUR), dans la Région de la Boucle du Mouhoun, les inondations et les excès d’humidité font chaque année de nombreuses victimes aussi bien en ville qu’en campagne.

Dans le souci d’outiller les membres CORESUR sur prévenir et gérer ces catastrophes et crises humanitaires, une formation a été initiée à leur profit. Il s’agissait de renforcer leurs capacités opérationnelles à travers les échanges autour des actions menées, les attributions des différentes structures et l’amélioration de leur niveau de préparation dans le domaine de la prévention et la gestion des catastrophes et crises humanitaires.

Ainsi, durant deux jours de travaux, les membres du CORESUR de la Boucle du Mouhoun se sont familiarisés avec des thèmes sur le dispositif national, les mécanismes de coordination et de gestion des catastrophes et des crises humanitaires au Burkina Faso, le plan national multirisque de préparation et de réponse aux catastrophes et crises humanitaires, la conduite à tenir en cas de catastrophes, la prévention des conflits et la communication en situation de crise.

Pour le chef de mission du Conseil national de secours d’urgence (CONASUR), Augustin Bazié, chaque fois qu’il y a des catastrophes, des efforts sont consentis par le gouvernement pour soulager la souffrance des populations sinistrées.

«Ces multiples efforts ont permis aux victimes de bénéficier d’assistance aussi bien sur les plans alimentaires, sanitaires, abris et matériels de survie», a-t-il dit. Quant au gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Victor Dabiré, les catastrophes frappent sans prévenir et elles frappent de plus en plus forts du fait des changements climatiques exerçant ainsi, une pression considérable sur les conditions d’existence des populations dans les pays en développement.

Selon lui, la Boucle du Mouhoun vient de connaître ces derniers jours, une forte quantité de pluie tombée. Ces pluies ont causé une inondation en fin juillet à Boromo et au début du mois d’août, dans la commune de Kouka. «Le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) est une véritable plateforme nationale mise en place par l’Etat burkinabè, pour intervenir en temps réel à travers ses démembrements pour minimiser les effets pervers des catastrophes et crises humanitaires», a dit le gouverneur.

Aussi, a-t-il soutenu que le CONASUR met en œuvre des activités de prévention par la sensibilisation, l’information, l’éducation et la formation. Pour mener à mieux sa mission sur le terrain, le CONASUR a fait du renforcement des capacités des acteurs de ses démembrements une préoccupation d’où la session de formation de Dédougou.

 

 

 
Recherche
Partenaires du CONASUR
  • partenaire.jpg
  • patena1jpg.jpg
  • pnud.jpg
Sondage
Que pensez vous du CONASUR
 
Qui est en ligne ?
Nous avons 27 invités en ligne